Fées, Weed & guillotines de Karim Berrouka

Savez vous qui est réellement Charlotte Corday? Mais oui la meurtrière de Marat… Enfin ça c’est la version officielle que l’on nous sert dans nos livres d’Histoire. Mais la vérité est toute autre. Charlotte Corday n’est autre qu’une fée, venue assassiner le féau Marat à l’origine d’une rébellion au royaume des fées.

CVT_Fees-weed-et-guillotines--Petite-fantaisie-pleine_5297Bon allez on reprend depuis le début ; quand Jaspucine (qui fut Charlotte Corday) débarque en ville pour retrouver sa traitresse de presque sœur (je vous l’accorde c’est une notion très féérique) Zhéllébore, responsable de son exécution à la guillotine. La fée, qui a retrouvée toute sa tête, recherche le détective qui saura démasquer la félonne. C’est avec une bonne dose de scepticisme mais intrigué par l’excentricité de la jeune femme, que Marc-Aurèle Abdaloff accepte la mission. Mais pour se faire, il n’a que peu d’indices probant en sa possession : le sourire de Zhéllébore, et son lien avec les enfants.

C’est un monde complétement déjanté et abracadabrantesque que nous offre Karim Berrouka. En quelques lignes il nous plonge dans son univers très particulier ou la BCE devient le Bureau des Crimes Extrêmes et l’ANPE l’Agence Nationale des Police d’État. Les clins d’œil ne manquent pas et les métaphores m’ont fait avoir quelques éclats de rire. Et c’est tout un monde que l’auteur réinvente où les fées, en filigranes, décorent notre vie de leurs mille et une frasques.

C’est donc avec une bonne dose de dérision que nous suivons l’enquête qui conduira les protagonistes vers une conspiration bien plus importante que celle qu’ils pouvaient s’imaginer où tout le royaume des fées est menacé. Et avec elle nous découvrons l’univers des fées comme nous n’aurions pu nous l’imaginer, son interaction avec notre monde et surtout, surtout, tout ce qu’elles peuvent nous faire subir…

Pour autant, et malgré cette bonne dose d’humour qui jalonne le roman, j’ai été quelque peu déçue par l’intrigue et surtout son dénouement. Un peu tiré par les cheveux sur certains aspects, un peu trop simpliste pour d’autres. Une fin qui m’a laissé septique et pour laquelle j’aurais voulu quelques explications complémentaires. A moins qu’un deuxième tome ne soit en préparation…

Malgré ce petit bémol, l’histoire n’en reste pas moins un bon moment de lecture où les personnages sont particulièrement attachants, et notamment une Jaspucine complétement excentrique et un “Premier de la Classe” monomaniaque aux relent de Sherlock Holmes. Et dans cette enquête qui n’a plus rien de censé, Marc-Aurèle et son ami Étienne, tentent de garder leur rationalité qui a fait leur réputation. Une histoire pleine de rebondissements qui se lit avec facilité et entrain. Nous nous laissons conduire de Paris aux coins reculés de France à la recherche du nuiton et de ses trois copines. Bref une bonne dose d’aventures où se mêlent polars et humour.

Ce fut pour ma part la première découverte de l’auteur, et malgré mon scepticisme sur la fin, ce roman m’a donné envie d’en découvrir d’autres de Karim Berrouka.

LineTje

Fiche Technique : Fées, weed et guillotines ; Auteur : Karim Berrouka ; Ed. Actusf ; ISBN : 9782917689615 ; 383 pages ; Prix : 18€

Publicités
  1. J’ai eu l’occasion de découvrir son style et ses personnages dans une nouvelle et effectivement, il est complètement barré ! Très fun, ça détend autant que ça change 🙂

    J'aime

    • Lintje
    • 17 février 2015

    Oui ça change et ça fait du bien. J’ai vu une critique qui disait que certains personnage de « Fées Weed et Guillotines » étaient dans sa nouvelle de Lancelot…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :