La passe Miroir – Tome 2 : Les disparus du Clairedelune de Christelle Dabos

Au pôle, Ophélie, la fiancée de l’Intendant vient de faire une entrée fracassante à la cour. Malgré tous les efforts déployés par Thorn pour la protéger des intrigues de la Citacielle, il avait omis de considérer le caractère opiniâtre d’Ophélie. Désignée vice-conteuse par Farouk, l’esprit de famille, lui-même, la voilà au centre des intrigues de ce monde dont elle commence à peine à comprendre les codes. Et alors que des personnes influentes disparaissent de l’ambassade réputée être le lieu le plus sûr, Ophélie est bien décidée à percer le mystère des disparus de Clairedelune.

Si le premier tome avait fini par tirer un peu en longueur, le deuxième se recentre sur les deux personnages principaux : Thorn et Ophélie. Et cette fois ci, impossible de reprendre son souffle. Dans un rythme effréné j’ai dévoré ces pages, emportée dans un tourbillon d’intrigues où tout semble pouvoir arriver. Lire la suite

Publicités

La Passe Miroir – Tome 1 : Les fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos

Avant la terre était ronde, lisse, parfaite. Puis il y eu la déchirure.  Le monde fut divisé en arches. Petits bouts de terre suspendus, vestiges d’un monde où personne ne semble savoir ce qui s’est véritablement passé. Désormais chaque arche possède son esprit de famille et des pouvoirs qui leurs sont associés.

Et c’est dans ce monde où tout semble avoir basculé que je me suis faite engloutir. Comme aspirée par cet univers, par ces arches, par ces ruelles que j’ai arpenté aux côtés de personnages qui m’ont subjugué.

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Il ne m’a fallu que quelques pages pour me faire happer par ce roman. En quelques lignes seulement, l’autrice arrive à nous entrainer avec elle, décrivant avec talent les trames d’un monde complexe et foisonnant. Malgré tout, il demeure de nombreuses zones d’ombres qu’il nous reste à découvrir au fils du roman. Et c’est avec avidité que j’ai plongé au cœur des arches et de la Citacielle pour chercher à démêler les mystères de cet univers. Lire la suite