Archive for the ‘ Essais ’ Category

Zones sensibles de Céline Bardet – une plongée dans la reconstruction d’un pays en ruine

Une petite gnomette (mais grande lectrice) ayant très bien parlé de ce livre dans son domaine, j’ai été intrigué à mon tour… De mes bancs de la fac de droit, j’ai gardé de très bon souvenirs et interrogations quant au droit international. A mon sens le droit le plus politique qui existe. Or la politique, ça m’amuse (on a les plaisirs qu’on veut). Bref, du coup, j’ai souhaité jeter moi aussi un œil à Zones sensibles, et à ce récit d’une juriste de terrain dans son travail de reconstruction de l’Etat dans les Balkans, au Kosovo puis en Bosnie-Herzégovine.

Zones sensibles

Lire la suite

Publicités

Bio d’un irréductible, Richard M. Stallman

Le 5 octobre 2011 le grand Steve Jobs mourrait. Adulé par la foule, on parlait partout de la perte d’une grand figure de l’informatique, d’un révolutionnaire, d’un visionnaire… pour évoquer celui qui a simplement fait vendre – mieux que beaucoup d’autres c’est sûr – des produits somme toute assez simples. Peu d’innovations techniques, des logiciels fermés, une politique commerciale extrêmement agressive appuyé par un merchandising des plus efficaces. Bref, « le monde entier » rendait hommage à un vendeur, en le faisant passer pour un informaticien. Au même moment ou à peu près, hasard du destin, Dennis MacAlistair Ritchie, mourrait lui aussi.

Who’s he ? Personne ne le connaît, personne n’en a entendu parler, et pourtant il était lui un grand informaticien, un révolutionnaire, un visionnaire et tout autre qualificatif collé à Jobs. Ritchie a été l’un des concepteurs du système Unix (système d’exploitation dont sont dérivés les GNU/Linux,… et les OSMac), et l’inventeur du langage C (un des plus populaires et efficaces du monde de l’informatique). Bref, un scientifique extrêmement doué, qui a, par son travail, réellement modifié l’informatique… oui mais tout le monde s’en fout parce que son image n’est pas vendeur.

Serait-ce aussi la destinée de Richard M. Stallman, lorsque celui-ci disparaîtra ? La nouvelle de sa mort ne sera-t-elle qu’annoncée sur les réseaux dédiés à l’informatique, blogs et sites spécialisés ?

Il est d’autant plus aisé de faire le rapprochement entre la différence de visibilité des deux décédés avec celle de Richard Stallman que celui-ci est pire qu’un informaticien. C’est un informaticien politisé.

Créateur de la fabuleuse (osons les mots !) licence GPL, il lutte depuis longtemps contre les logiciels privateurs (noms utilisé par lui pour désigné les logiciels propriétaire – non-libre), avec en premier lieu le tout puissant Microsoft, mais aussi son pendant user friendly qu’est Mac et son personnificateur Steve Jobs.

Grande figure du mouvement libre, Richard Stallman en est même l’initiateur puisqu’il est l’un des premiers à avoir lutté et créé les outils afin de lutter contre la toute puissance des vendeurs de logiciels.

  Lire la suite

Hunter S. Thompson, journaliste & hors-la-loi – une biographie de William McKeen

Who is it ?

Raoul Duke et Dr. Gonzo bien sûr ! Les héros du célèbre Las Vegas Parano de Terry Gilliam. Tout le monde connait leur aventure déliro-psycho-hallucinatoire sans but ni fin. Mais ce qu’on sait moins c’est que ce film est à l’origine un livre de Hunter S. Thompson : Fear and Loathing in Las Vegas. Livre qui devait lui-même être au départ un article sur une course dans le désert bordant la cité du jeu. Puis s’est transformé en longue épopée racontant les déboires de l’auteur et de son alter-égo Raoul Duke : drogues, rock ‘n’ roll et années 70’ voilà ce dont parle cette excellente histoire. Un délire pur et simple. Et si aujourd’hui le nom d’Hunter S. Thompson est connu du grand public, c’est pour cet aspect de sa vie : le délire du psychédélisme. Lire la suite

La dette – roman de la paysanerie brésilienne de Maurice Lemoine

…ou chronique énervée

Qui a dit que les éditions de l’Atalante ne faisait que de la SF et des polars ? Que nenni. Les éditions de l’Atalante c’est aussi des essais… et de très bon essais.

La Dette, roman de la paysannerie brésilienne de Maurice Lemoine se déroule dans le Brésil des années 70 aux années 90. On y suit la vie d’un jeune homme, Rapaz, fils de Démocracio et Libertad. Que de symboles dans cet hameau de Rivières-des-Gueux où la vie de la communauté est entièrement régit par le colonel Don Fernando. Lire la suite