Archive for the ‘ Romans classiques ’ Category

Orgueil et Préjugés de Jane Austen

C’est en découvrant la chronique de mon amie Maëlle (ici), que j’ai eu envie de me lancer dans la lecture du roman Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Et ce fut un véritable coup de cœur. C’est non sans délice que mon petit cœur tout romantique a succombé à ce très beau roman de la littérature classique anglo-saxonne.

Orgueil et préjugésC’est dans une Angleterre de la fin du XVIIIe début du XIXe siècle, que Mr et Mrs Bennett vivent à  Longbourn, dans la petite ville de Hertfordshire, avec leurs cinq filles : Jane, Elisabeth, Catherine, Lydia et la cadette Mary. Puisque les jeunes filles ne pourront hériter de leur père, leur mère, Mrs Bennett cherchent à assurer leur avenir en les mariant avec un riche héritier. Ainsi, lorsque le riche et jeune Mr Bengley vient s’installer dans leur voisinage, Mrs Bennett ne manque pas d’y voir le mari idéal pour l’une de ses ainées. Loin des pensées de sa mère, Jane succombe aux charmes du jeune homme qui lui non plus ne reste pas indifférent. Mais pour l’un comme pour l’autre, il faudra vaincre les préjugés et l’orgueil de leurs proches pour réussir à se trouver.

Jane Austen nous conte l’histoire de la famille Bennett à travers les yeux d’Elizabeth. Cultivée, indépendante, déterminée et d’un esprit cinglant, la jeune femme a à cœur d’aider la tendre Jane à faire sa place dans un monde qui ne veut pas d’elle. Elle doit lutter contre les proches de Mr Bingley et notamment Mr Darcy, son plus cher ami. Hautain, froid, orgueilleux, l’homme ne manque pas de se faire détester là où le lecteur fini par succomber à son charme.

Lire la suite

Publicités

Michel Strogoff de Jules Verne

C’est toujours un exercice difficile que de faire une chronique sur un classique de la littérature et d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un auteur à la réputation de Jules Verne. Et pourtant, c’est l’une de ses œuvres que je vais tenter de vous faire découvrir ou redécouvrir à travers mes yeux de novice : Michel Strogoff.

Michel strogoffAlors que la Russie subit l’invasion des peuples Tartares sous le commandement de Féofar-Khan , le pays est coupé en deux : à l’ouest, le Czar et sa cour, à l’Est, son frère le grand Duc. Ce dernier est directement menacé par le traitre Ivan Ogareff qui a rallié les troupes tartares. Très vite les communications sont coupées, au niveau de Tomsk. Afin de prévenir son frère des menaces qui pèsent sur lui le Czar envoie l’un de ses plus valeureux courrier à travers les steppes pour transmettre un message propre à sauver le Grand Duc et avec lui, toute la Russie. Lire la suite

Peu importe l’intrigue, pourvu qu’il y ait le style : Sherlock Holmes

Chaque genre littéraire est marqué par ses mythes. Dans le genre polar, Sherlock Holmes et son inséparable Watson en sont.

Pour ma part, je ne connaissais ce personnage romanesque que de réputation : un super détective capable de résoudre les enquêtes en un rien de temps, toujours accompagné de son dévoué Watson et cette phrase devenue culte « Élémentaire mon cher Watson », son manteau à carreau à la mode londonienne et sa célèbre pipe.

Bien. N’étant pas une grande fan de romans policiers, pas de quoi en faire tout un plat. Il n’était, pour moi, pas plus que d’autres noms de la littérature classique, seulement un personnage ayant réussi à marquer son genre.

Et puis, j’ai découvert les films de Guy Ritchie… Et là ce fut une révélation. Peu importe l’intrigue, pourvu qu’il y ait le style ! Sherlock Holmes c’est soudain résumé en cette phrase. Ce n’est pas ce bon vieux inspecteur Barnaby à la fois terne et sinistre. C’est un personnage excentrique aux relents burlesques. Capable du pire comme du meilleur mais toujours avec cette authenticité bien à lui.

Sherlock Holmes c’est d’abord cet homme à la capacité d’analyse et de déduction des plus remarquables. Rien ne lui échappe de l’indice le plus grotesque à la finesse de l’esprit humain. Mais il est aussi et surtout cet homme théâtrale dans les jeux de l’intrigue. Il conseille la police mais la dédaigne avec une ironie qui fait notre plus grand bonheur. Il se joue des codes, rit de ses supercheries, méprise tout ce qui n’a pas d’intérêt pour son art.

A la fois hautain, snob et fier de sa personne, nous découvrons parfois un Sherlock nostalgique voire d’une profonde sensibilité quand Watson décide de ne plus  vivre au 221 b, Baker street. Sherlock holmes est tout cela à la fois, imprévisible, extravagant, mais surtout unique. Lire la suite

Construire un feu de Jack London

La vie dans le grand nord est rude et dangereuse. Certains auteurs nous font partager ce type d’aventure grâce à leur plume et parfois leurs expériences. C’est le cas de Jack London, ce merveilleux écrivain qui à fait de ces immenses étendues blanches son sujet de prédilection. C’est avec talent qu’il nous offre une fois de plus une histoire poignante dans cette nouvelle émouvante….

 

Jack London

Lire la suite

Peter Pan : de Walt Disney à Loisel

Peter Pan, Le chef d’œuvre par excellence. Ce genre d’histoire qui traverse les âges. Contes que nos parents nous ont lu et que nous lirons à nos enfants… Esprit bucolique, évasion d’adulte, soupir de jeunesse. Peter Pan c’est un peu tout ça, mais c’est surtout et avant tout une leçon de vie sur le passage de l’enfant à l’adulte.

Nous imaginons tous Peter comme cet enfant utopiste, volant au dessus d’un monde idyllique. C’est ce personnage inventé par J. M. Barrie, venu dérober Wendy, John et Michael et tous les enfants abandonnés. C’est un tendre voyage, rempli d’aventure que JM Barrie nous offre dans son monde imaginaire. Une histoire d’enfant tout simplement. Évidemment, les analystes et psychologues étudierons ce roman sous bien d’autres formes et notamment celui de la peur de vieillir. Peut-être… surtout quand on connait la vie de son auteur (à tendance pédophile ?) on se dit pourquoi pas …

Lire la suite