Posts Tagged ‘ fantasy ’

L’assassin Royal – Tome 7 et 8 – de Robin Hobb

C’est au cœur de la forêt, au bord d’une rivière que j’ai retrouvé ce vieil ami. Il vivait là, seul. Seul ou presque, son loup ne l’avait pas quitté, et il avait adopté un enfant qui aujourd’hui était devenu un jeune homme. Il avait enfin la vie qu’il avait toujours voulu. Personne ne décidait désormais de son destin. Personne ou presque, car le destin nous rattrape toujours. Surtout lorsqu’il s’agit de FitzChevalerie Loinvoyant. Le bâtard royal. L’assassin de sa majesté.

Après plusieurs années déjà, je me suis replongée dans la formidable épopée de L’assassin Royal (tome 1 à 6). Le temps a passé et pourtant chaque souvenir m’est revenu peu à peu. J’ai savouré avec délices le retour dans ce monde qui m’avait autrefois happé. J’y ai retrouvé ses personnages que j’avais tant aimés, cet univers : Castelcerf et ses intrigues, et je me suis laissée transporter par la plume de Robin Hobb.

L-assassin-royal-tome-7Quinze ans après le tome 6 nous retrouvons Fitz au cœur de cette forêt, réfugié dans une chaumière abandonnée. Rebaptisé Tom Blaireau, il voit ressurgir dans sa vie ceux qu’il croyait oubliés. Umbre. Le Fou. Chacun ramène avec lui de vieux souvenirs, de vieilles blessures. Avec son âme de conteuse, Robin Hobb nous replonge dans les derniers pages du premier cycle de l’assassin Royal. Elle nous rappelle ce que fut la vie de cet enfant, bâtard du prince Chevalerie, auprès de son oncle Vérité. Mais aussi, et surtout, le sacrifice de cet oncle devenu roi, dans la Cité des anciens. Elle nous entraine dans les souvenirs les plus sombres de Fitz : la perte des êtres qu’il avait aimés, l’accession au trône du prince Royal, sa propre mort. Et puis, peu à peu, au coin d’un feu, Fitz évoque ce que fut sa vie après tout cela. Il nous conte ses périples qui le menèrent jusqu’à cette vieille chaumière qui devint son refuge. Au fils des pages, avec une douceur qui caractérise les phrasés de Robin Hobb, chaque élément se met en place pour finir par nous ramener au cœur de la cité de Castelcerf. Lire la suite

Publicités

Les lunes de sang d’Anaïs Cros

Dans le monde de la littérature Sherlock Holmes est devenu une figure emblématique. Mille fois réinventé, mille fois réadapté, il a traversé les époques, traversé les continents. Chacun y apportant sa touche personnelle, sa propre vision du personnage. Et dans cet univers où tout est possible, il ne pouvait que franchir les barrières de la fantasy pour se réinventer dans un monde peuplé d’Elfes et de Nains. C’est ce qu’Anais Cros à fait dans son roman Les Lunes de Sang.

cvt_Les-Lunes-de-sang_3561En fan du monde de Sherlock Holmes, l’auteur  à voulu rendre hommage au célèbre détective. Si, lors des premières pages j’ai crains que ce ne soit qu’un remake fade et sans grand intérêt, Anais Cros a su se détacher des romans d’Arthur Conan Doyle pour faire son propre récit. Pour notre plus grand bonheur, les caractères des personnages sont bien ceux de Sherlock Holmes et de John Watson, mais Listak et Ervrhal ont leur propre histoire et leur propre destinée. Lire la suite

La chanson d’Arbonne de Guy Gavriel Kay

Au rythme des pages, je me suis évadée, dans un autre lieu, dans un autre temps. J’ai entendu les poèmes des ménestrels, les chants des troubadours. J’ai senti la chaleur de l’Arbonne, l’odeur des agrumes, le parfum de la Provence. J’ai suivi les sentiers que pages après pages Guy Gavriel Kay m’a conté, et je me suis laissée transporter par cette douce mélodie de La Chanson d’Arbonne

la chanson d'arbonne

Il y a en Arbonne les règles de l’amour courtois qui régissent un royaume désormais gouverné par une femme. On y célèbre leur beauté et l’amour qu’on leur porte. Et ces chants nourrissent l’admiration, l’espoir, mais aussi la haine lorsque Bertran de Talair décria son amour pour Aélis de Barbentain, mariée au duc Urté de Miraval. Lire la suite

Morwenna de Jo Walton

morwenna-jo-waltonIl y a dans chaque livre une forme de magie qui nous amène à découvrir un monde, à vivre une autre vie. Il y a une forme de refuge dans chacun d’eux, où nous rencontrons de nouveaux personnages qui tantôt nous émeuvent, tantôt nous agacent mais jamais ne nous laissent indifférents.

C’est cette amour de la littérature et particulièrement de la sciences fiction-fantasy que Jo Walton nous transmets à travers son roman Morwenna.

Elle nous conte l’histoire de cette jeune adolescente qui a perdu sa sœur jumelle, Morgana, dans un accident de voiture, et qui l’a laisse handicapée. Habituée à ses  collines du Pays de Galles, elle doit fuir la maison de sa mère. Elle est recueillie par son père, Daniel, et ses trois demi-sœurs, dans une Angleterre qu’elle ne connaît pas, dans un pensionnat que ses tantes ont choisis pour elle. Différente, solitaire, l’enfant vit dans ses livres, se créant un monde où les lieux prennent les noms d’univers de fantasy et ou les fées façonnent son quotidien. Loin de sa sœur, sa moitié, elle devra réapprendre à vivre, et se réfugiera dans le seul endroit où elle se sent vraiment bien, les livres. Tolkien, Zelazny, Le Guin, Delany, ils sont nombreux, ces classiques de la littérature imaginaire, à être cités par l’auteur.

Lire la suite

Games of Throne – L’intégrale 5 du Trône de fer de G.R.R. Martin

L’hiver est arrivé. Sur Westeros, la neige s’est mise à tomber apportant avec elle le froid mordant de l’hiver. Mais malgré la tempête les hommes du Nord veillent.

Au mur Jon Snow est devenu le lord commandant. Il lui faut apprendre à gérer ses troupes, réunir les hommes pour affronter les Autres. Il faudra convaincre ses corbeaux que les ennemis ne sont peut être pas les sauvageons après qui ils se battent depuis tant d’années. D’autres forces sont en mouvement, d’autres ténèbres. Mais aussi d’autres dieux ; celui du roi Stannis et de Lady Trone-de-Fer-Tome-13-Le-Bucher-du-RoiMélisandre. Ce dieu de la lumière que la dame invoque dans ces feux pour y découvrir la vérité. Cette femme à la fois mystérieuse et dérangeante dont on ignore les desseins. Le roi Stannis quand à lui semble avoir pris ses quartiers dans les tours qui longent le mur cherchant à rallier le plus d’hommes à sa cause pour reconquérir le nord désormais sous l’emprise de Lord Bolton et de son bâtard de fils. Ramsay Snow. Sans cœur ni pitié. Un être cruel, sadique et pervers. Le bâtard se plaît à torturer encore et encore l’homme qui n’en n’est plus tout à fait un, Théon Greyjoys devenu Schlingue. Celui-ci a perdu toute volonté, toute fierté. Il n’est plus qu’une larve, Lire la suite

Perdido Street Station de China Miéville

China Miéville : grand, crâne rasé et musculature de boxeur. Bref, le gars que l’on verrait mieux au sein d’une horde de hooligans gueulant dans un stade que comme un thésard écrivant des romans de science-fiction « littéraire ». Et pourtant… China Miéville a obtenu une thèse en 2004 (sujet : le marxisme et plus précisément : Between Equal Rights: A Marxist Theory of International Law), est auteur d’une petite dizaine de romans et a reçu une flopée de prix pour tout ça. Si on peut même plus se fier aux apparences ma bonne dame…

Premier roman traduit en français du bonhomme, Perdido Street Station est un bon gros pavé foisonnant. Ca raconte l’histoire d’Isaac Dan der Grimnebulin, scientifique rejeté par ses pairs et bon vivant ; du Garuda (aigle humanoïde) Yagharek qui a perdu ses ailes en punition d’un crime ; de la Khépri (insecte à corps humain, ou humain à tête d’insecte comme vous préférez) Lin, artiste et amante secrète d’Isaac ;  de la journaliste séditieuse Derkhan ; et d’une flopée de personnages secondaires comme le mafieux Madras ; le maire corrompu Buseroux ; ou encore l’étrange araignée géante bien-nommée Fileuse. Lire la suite

Challenge Guy Gavriel Kay

Juste quelques lignes pour vous présenter un challenge qui m’a tout de suite plu : le challenge Guy Gavriel Kay. Cette aventure littéraire proposée par Merkillia , est accessible sur son blog : les lectures du petit panda.

J’ai pu constater que tous ceux qui souhaitaient participer à ce challenge avec comme moi une grande admiration pour cet auteur québécois. Il est donc de notre volonté à tous de le faire découvrir au plus grand nombre.


Le challenge se décompose en plusieurs niveaux (présentés avec les notes de Merkillia, en noir, et les miennes en vert)  :

Lire la suite