Posts Tagged ‘ fantastique ’

Le carnaval aux corbeaux – Tome 1 Le Nibelung – d’Anthelme Hauchecorne

Une brume envahie la petite ville de Rabenheim. Le soleil s’obscurcit, les corbeaux  se rassemblent jugeant le monde de leur air narquois. Et dans cet atmosphère digne d’Halloween, l’abracadabrantesque carnaval s’installe aux risques et périls de ses habitants.

le-carnaval-aux-corbeaux

« Les revenants raffolent de gens bizarres doués d’imagination, des tonnes d’imagination. Ils adorent que l’on gribouille, que l’on chante faux, que l’on danse à s’en ficher le tournis. Aussi étrange que cela paraisse, les morts adorent la vie et les arts, ils cherchent des cervelles un peu fêlées à inspirer. « 

Ça tombe bien, Ludwig Poe a le profil adéquat. Le jeune garçon de treize ans vit avec sa mère dans la vieille demeure que leur loue la veuve Schaeffer. Étrange, solitaire, il cherche un moyen de rentrer en contact avec son père, Charles, disparu le jour de sa naissance.
Lire la suite

Publicités

Hôtel Olympia d’Elisabeth Vonarburg

Je ne connaissais Élisabeth Vonarburg que pour ses traductions des romans de Guy Gavriel Kay aux éditions Alire. Curieuse par nature, j’ai eu envie de découvrir ses propres écrits et son univers. Et c’est à travers son roman Hôtel Olympia que j’ai fait cette initiation.

Hotel olympiaDepuis plus de quarante ans, Danika a quitté l’Hotêl où elle vécue avec sa mère Olympia et son père Stravos jusqu’à ses douze ans. Mais lorsque ses parents divorcent, elle quitta sa mère et fut placée dans un internat où elle ne vit que trop peu son père. Quarante ans plus tard, elle ne garde qu’un souvenir amer de cet enfance si particulière ainsi que ces rêves qui l’obsèdent nuit après nuit. Dans chacun d’eux, elle retourne dans cet Hôtel où elle naquit et où ses souvenirs se confondent, s’estompent et se recréent pour devenir un songe aux frontières de la réalité.

Alors quand Stravos réapparait dans sa vie pour lui demander de revenir à l’Hôtel suite à la disparition mystérieuse d’Olympia, Danika s’y refuse. Mais voila, le testament de sa mère la désigne comme l’héritière de l’Hôtel. Pour régler les démarches administratives, Danika se verra donc dans l’obligation d’affronter ses rêves et ses souvenirs pour connaître son véritable passé.

Lire la suite

L’horloge du temps perdu d’Anne Fakhouri

C’est un espoir vieux comme le monde, une histoire mille fois éculée. Le rêve de revenir en arrière, changer le cours de choses. Et si… Si le chemin que j’avais emprunté n’avait pas été le même. Si cette route que j’ai choisie n’était pas la bonne. Si juste une fois, je pouvais revenir en arrière, changer un seul instant qui modifiera à jamais le cours de toute une vie. Si seulement…

l-horloge-du-temps-perdu-3979122Dans son dernier roman jeunesse, Anne Fakhouri reprend à son compte ce vieux rêve du voyage spatio-temporel. Elle nous raconte l’histoire de Théo, ce jeune garçon, enfant de parents divorcés. Si Isabelle, sa mère, fait tout pour le rendre heureux, Alexandre, son père, n’éprouve qu’indifférence pour son fils. Accessoiriste aux cinéma, il consacre sa vie à son métier oubliant son rôle de père. Mais lorsque celui-ci est amené à se rendre sur le tournage de l’adaptation du roman L’horloge du temps perdu dont son fils est un grand fan, il se verra contraint de l’amener avec lui. Mais une fois sur place, Théo fera une rencontre inattendue qui le propulsera dans les années 1980, l’été des 14 ans de son père. Il ira à la rencontre d’Arthur et Pom, ses deux amis d’enfance dont le destin à basculé cet été la. Lire la suite

Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle présenté par Mélanie Fazi

Deuxième ouvrage des excellentes éditions Dystopia (oh le copinage…), Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle est aussi leur première traduction. Disparu depuis une dizaine d’années de nos rayonnages, Lisa Tuttle est une auteur de fantastique talentueuse qu’il aurait été dommage d’oublier. L’ouvrage traduit et présenté par Mélanie Fazi est en fait la réunion de deux projets : d’un côté les éditions Dystopia voulaient confier à Mélanie Fazi la publication/édition d’un recueil et de l’autre la mise en avant par cette dernière d’une auteur qui lui est chère, à laquelle elle a même dédicacé son premier recueil (Serpentine) et sans qui, selon ses propres mots, elle «  n’aurait pas suivi le même chemin d’écriture ».

Dans la même logique que Bara Yogoï de Léo Henry & Jaques Mucchielli, nous avons donc encore ici affaire à un recueil à quatre mains, à la coopération entre deux plumes[1], que la citation de J.L. Borges en fin d’ouvrage vient encore une fois illustrer : « Il me fallait faire en sorte que les interlocuteurs fussent assez distincts pour en faire deux et assez semblables pour n’être qu’un » (Le Livre des sables). Pari gagné ! Lire la suite

Evadés de l’enfer de Hal Duncan

Folio SF a dix ans ! Créée en octobre 2000, elle a pris la suite de la défunte collection Présence du futur, en exploitant le fonds de celle-ci mais aussi en rééditant en poche la presque totalité du catalogue de Lunes d’encre. Une collection de reprises donc, mais pas que. En effet, chaque année, Folio SF propose au moins un inédit à ses lecteurs. Cette année, le choix s’est porté sur Evadés de l’enfer de Hal Duncan, dont j’attendais impatiemment la sortie après ma lecture du Livre de Toutes les heures.

Focus Peter S. Beagle : La Dernière Licorne & Le rhinocéros qui citait Nietzsche

Peter Soyer Beagle est né le 20 avril 1939. Auteur de fantasy, il est surtout connu pour son livre La Dernière Licorne considéré comme un classique du genre. Il a aussi travaillé en tant que journaliste ou scénariste (on lui doit notamment la version animée du Seigneur des Anneaux).

Voici une critique de deux de ses livres, La Dernière licorne tout d’abord, puis du recueil Le rhinocéros qui citait Nietzsche.

Lire la suite

Le Vaisseau Ardent de Jean-Claude Marguerite

%d blogueurs aiment cette page :