Posts Tagged ‘ années 70 ’

La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dickers

C’est l’histoire d’un écrivain avide d’écrire son prochain roman. C’est une histoire d’amitié, d’amour aussi. C’est l’histoire d’un meurtre.

La vérité sur l’affaire Harry Québert est un peu tout ca à la fois. Difficile de le mettre dans une case si ce n’est celle des romans à succès qui ont marqué une génération.

La_Verite_sur_l_Affaire_Harry_QuebertMarcus Goldman est un jeune écrivain à succés. Glorifié, adulé lors de la sortie de son premier roman, il a abusé des plaisirs de sa nouvelle vie. Mais quand son éditeur commence à lui mettre la pression pour écrire un nouveau roman, c’est la page blanche. Rien ne sort, aucune idée véritablement engageante. Rien. Mais voila que son ami et mentor, Harry Québert se retrouve accusé du meurtre d’une jeune fille de 15 ans dans les années soixante dix. Horrifié par ce qu’il vient d’apprendre et convaincu de l’innocence de son ami, Marcus part dans le New Hampshire afin d’enquêter sur ce meurtre qui s’est déroulé il y a plus de trente ans. Et alors que l’amour interdit entre Harry Québert alors agé de 34 ans et Nola est révélé aux yeux de tous, Harry Québert est jeté en pâture, coupable idéal pour avoir bafoué la bienséance américaine

Dans ce roman écris à la première personne, l’auteur nous plonge dans les pensées de Marcus décidé à enquêter sur le passé de son ami. Et à travers lui, nous replongeons dans les souvenirs des années 70 ; et celles plus récentes de sa propre jeunesse et de la naissance de son amitié avec Harry.

Lire la suite

Publicités

Black Hole par Charles Burns

Petite ville des Etats-Unis. Milieu des années 70. Changement de paradigme culturel. Ce moment où il « n’était plus vraiment cool d’être un hippy, mais Bowie était encore juste un peu trop bizarre » (dixit la couverture). Voici donc une petite troupe de lycéen un peu paumé, fumant un joint entre deux cours, se cherchant des amitiés et des nouvelles expérience (le sexe entre autre bien sur).

Bref des ados comme les autres. Oui sauf que voilà, le « bug » (virus en français) rôde. Maladie sexuellement transmissible opérant de monstrueuse et irrémédiable changement sur le corps (excroissance, boutons, etc.), cette maladie exclue les malades et les obligent a quitter la société des hommes. Ils se réfugient ainsi au milieu des bois où personnes ne semblent s’occuper d’eux.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :