Le Garçon et la ville qui ne souriait plus de David Bry

Dans ce Paris sous le règne de l’empereur Nicéphore le IIIe, en l’an Mille huit cent cinquante huit, les anormaux ont été confinés sur une île désormais appelée la Cour des Miracles. Handicapés, malades, homosexuels et autres difformités y sont cloitrés, coupables de contrevenir aux bonnes mœurs de l’Église, coupables de leur différence. Et dans ce Paris qui ne sourit plus, Romain, jeune fils de notable rêve d’amour et de liberté au cœur de la Cour des Miracles. Alors, quand il apprend que celle ci est menacée par les plus puissants, Romain, aidé d’Ambroise, Joséphine, Lion, Akou décide de tout risquer pour sauver la Cour des Miracles et ses habitants. 

Dans un univers sombre où domine la peur et l’incertitude, Romain, jeune adolescent décide de se soulever contre sa famille et les puissants de l’empire. C’est une histoire tendre servie par des personnages attachants. L’amitié y a la part belle. Lion, Akou et Joséphine de la Cour des Miracles, mais aussi Ambroise, jeune noble et seul ami de Romain dans le Paris de son enfance. Tous épauleront Romain dans sa quête, prêts à lutter contre les lois de la Norme et les Lames Noires, ces fidèles serviteurs de l’Église.

Mais, ce combat qu’il mène est aussi son propre combat. Étouffé par un carcan familial, Romain cherche sa propre identité. L’auteur y relate ainsi la construction de l’adolescent et les questionnement liés notamment à la sexualité. Il a su apporter ces questions avec justesse. Tout en subtilité, l’auteur a donné à chacun le pouvoir de se saisir de ses propres réflexions.

Et si l’histoire est bien ancrée dans un univers jeunesse elle n’en demeure pas moins un très beau plaidoyer pour la tolérance et le respect des différences, de toutes les différences.

« Aimeriez vous n’être entourés que de personnes identiques à vous? […] Ce serait terrifiant, il n’y aurait plus d’inconnu. Plus de surprises. Plus d’incertitudes. Plus rien pour nous déranger, nous changer […] Nous n’aurions même plus besoin d’avoir d’avis d’ailleurs ! « 

A noter le très bon travail d’édition de la maison Links. J’ai le plaisir de posséder pour la deuxième fois l’un de leur roman et je note chaque fois une belle mise en valeur de leurs ouvrages.

Linetje

Fiche technique : Le Garçon et la ville qui ne souriait plus de David Bry ; Ed. Lynks ; ISBN : 979-10-97434-22-9 ; 2018 ; 356 pages : 16,50€

 

Publicités

2 réflexions sur “Le Garçon et la ville qui ne souriait plus de David Bry

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s