Max et Lapin: La grosse bêtise de Astrid Desbordes

61F3ghLNx5L._SX492_BO1,204,203,200_

C’est l’heure de la sieste, comme personne n’est libre pour jouer, Max part seul au combat avec son fidèle Lapin. À l’attaque ! les salades, les concombres, tout va y passer !
L’univers quotidien, plein de tendresse et de fantaisie, d’un petit garçon espiègle, Max, et de son fidèle doudou Lapin. La série pour les tout-petits de Pauline Martin et Astrid Desbordes.

Mon avis:

Je ne connaissais pas la collection « Max et Lapin » mais je l’ai trouvé très sympathique pour les enfants. J’ai toujours apprécié les collections: ça nous permet en tant que parent de changer de livre. Les enfants quant à eux gardent leur repères car il s’agit des mêmes personnages et ils s’approprient le contexte.

Ma fille est classiquement adepte de T’choupi mais je reconnais que le personnage ne convient pas à tous les enfants.

Déjà certains parents ne souhaitent pas vivre la « saga t’choupi ». Mais en plus, certains enfants, et la, je pense à ma nièce particulièrement, n’ont jamais apprécié les personnages de livres s’ils ne ressemblaient pas à des humains. Max et Lapin répond tout à fait à ces problématiques.

Les dessins sont très mignons. Max est un petit bonhomme blond très attachant avec son copain le lapin doudou qu’il traine partout.

Ce livre a cependant un aspect assez surprenant qui m’a vraiment plu. Il analyse les sentiments de Max et de papa quand papa se fâche, il est triste. J’ai apprécié ce coté car nous avons souvent tendance à cacher cet aspect aux enfants et de présenter cette faiblesse avec des mots d’enfants m’a plu.

Il s’agit d’une jolie collection pour les touts petits. Ma fille a aimé le petit Sam. Elle me demande régulièrement de ressortir le livre. Il faut dire que, écraser les légumes dans le jardin, c’est une bêtise qu’elle connaît…

Mais c’est justement le plaisir de ce genre de livres. Ils réussissent à donner aux enfants l’impression que leurs petites histoires quotidiennes sont de grandes aventures. Et les enfants adorent ce genre de choses. Donc en ce qui concerne Max et Lapin, c’est un pari réussi.

Comme le disait Albert Einstein : « Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes. Si vous voulez qu’ils soient plus intelligents, lisez-leur plus de contes. »

Fiche technique. Max et Lapin: la grosse bétise, Pauline Martin et Astrid Desbordes. édition Nathan. 2-4 ans ans. ISBN : 978-2092579831 ; 24 pages, 5.90€

Digaëlle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s