Les bracelets rouges d’Albert Espinosa

  • Les-Bracelets-rouges

     

     

De 14 à 24 ans, Albert Espinosa a vécu à l’hôpital, entouré d’adolescents de son âge, tous atteints d’un cancer. Ensemble, ces êtres Soleil, comme il les appelle, ont essayé de mener une vie normale et d’être solidaires pour lutter contre la maladie. Donner un sens à la vie. Croire en l’amitié, en nos rêves, pour qu’ils deviennent réalité. Etre capables d’accueillir ces êtres Soleil chaleureux et rassurants qui nous apprennent à nous aimer chaque jour tels que nous sommes. Biographie Albert Espinosa Puig est un ingénieur industriel, écrivain, acteur et réalisateur du cinéma espagnol. Il est découvert comme écrivain avec le livre « 4ª Planta » (2003) où il explique son expérience à l’hôpital, en montrant une réalité pleine de vie, de jeux et d’espoir. Ce livre est adapté au cinéma.
Mon avis
Lorsque la série est sortie à la télé, j’ai voulu la regarder car je n’en entendait que du bien. Mais je l’ai malheureusement raté. Quel bonheur pour moi quand j’ai vu que finalement le livre existait et qu’en plus le film s’en était inspiré. Je me suis donc empressé de l’acheter. Mais je n’avais absolument pas compris le concept du livre. Je m’attendais a une biographie, à ce que l’auteur nous raconte sa vie et la vie de ses amis dans ces moments si spécial. Mais pas du tout.

Ce livre est une ode a la vie. Albet Espinosa y raconte non pas sa vie mais ses ressentis et surtout ce qu’il en a appris. Il nous fait partager ses remises en question et j’ai eu l’impression que c’est lui qui avait finalement tout juste.
Il nous raconte tout ceci comme qu’il avait vécu une expérience. Mais nous hésitons à savoir s’il était le testeur ou le testé car il a une vrai réflexion, une vrai analyse sur lui même et sur la vie.
Comme tout le monde, je connais des personnes qui ont traversé cette terrible maladie mais je ne pense pas que ces personnes en soient ressorti en aimant autant la vie qu’Albert Espinoza peut l’aimer. Je ne sais pas comment dire ca sans que ce ne soit choquant mais finalement je l’envierais presque. J’ai envie de vivre son « expérience » pour pouvoir voir la vie comme lui. Il a réfléchi à ce qui rendait heureux et à ce qui nous empoisonnait l’existence. Et il en a tiré une vrai leçon de vie.
Dans ce livre, j’ai aussi découvert ce concept d’être soleil ». Et j’ai adoré. J’ai passé des heures à réfléchir a qui pouvaient être mes êtres soleil et je les aient trouvés. J’ai réellement rencontré des personnes envers qui j’ai senti une attirance toute particulière (ni sexuelle, ni sentimentale) un lien si spécial qu’il ne rentre dans aucune case existante, enfin, jusqu’à maintenant. Le concept d’être soleil est peut être ce qui m’a le plus marqué dans ce livre. La définition d’Albert Espinoza est si précise, si spéciale qu’on ne peut que se dire « mais qui sont mes être soleil a moi » et nous souhaitons tous en rencontrer un maximum et surtout, savoir le repérer.
Je pense que vous avez compris, j’ai tout simplement adoré ce livre. Et je vais le garder a proximité de ma table de chevet pour le relire très régulièrement et me rappeler que la vie est pleine de bons moments et qu’il faut savoir en profiter.

Fiche technique. Les bracelets rouges, Albert Espinoza; édition livre de poche. ISBN : 9782253906742 ; 186 pages, 6.90€

 

Digaëlle

 

 

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :