Le Fou et l’assassin – Tome 2 : La fille de l’Assassin de Robin Hobb

Attention Spoile : cet article parle du tome 2 de la série Le fou et l’assassin. Il dévoile des éléments importants de l’intrigue de la série l’Assassin Royal ainsi que du tome 1 du Fou et l’Assassin !

Pour voir l’article sur le Tome 1 : Le fou et l’assassin de Robin – c’est ici

 

Un vent d’automne souffle sur Flétribois.  Molly n’est plus, et avec elle s’en est allée toute la douceur d’une vie paisible. Elle est partie, laissant derrière elle un mari aimant et une petite fille éperdue. Et dans ce deuil qui les accable, tout reste à reconstruire.

Fitz et Abeille se retrouvent désormais seuls. Et si Molly était tout pour eux deux, le sort d’Abeille est d’autant plus attristant. Elle qui ne vivait qu’à travers sa mère doit désormais compter sur son père pour assurer son éducation. Mais depuis les premiers jours leur relation est marquée d’une distance douloureuse. Alors peu à peu, ils doivent construire ensemble une forme de cohabitation. S’habituer l’un à l’autre et accepter que plus rien ne sera jamais comme avant. Et malgré cette distance qui demeure entre eux, il y a ce quelque chose… Ce sentiment d’appartenance qui les lie et qui doucement s’épanouit. Doucement. Comme si chacun cherchait à s’apprivoiser

À travers ce nouveau tome, l’auteur nous permet de suivre les pensées d’Abeille. Ainsi nous comprenons toutes les maladresses de Fitz et  leur mauvaise compréhension par sa fille. Et si nous, nous connaissons Fitz depuis sa plus tendre enfance, il faudra à sa propre fille du temps pour le découvrir  tel qu’il est, avec sa gaucherie coutumière, son entêtement et son tempérament impétueux (Fitz quoi !).  Alors, quand enfin elle perçoit son mode de fonctionnement elle se met à l’imiter et à apprendre de sa manière d’être. Mais cet équilibre si fragile se voit bousculé par l’arrivée des protégés d’Umbre…

Au fils des pages, avec son écriture bien à elle, Robin Hobb nous emporte dans ce quotidien du domaine de Flétribois. Et peu à peu, les éléments de l’intrigue se mettent en place. Enfin le message du fou parvient à Fitz. Et comme toujours, il est bien le seul à ne pas en comprendre la signification. Et pourtant. Alors qu’il n’avait cessé d’essayer d’échapper à son passé,  qu’il avait fuit Castelcerf et ses intrigues, Fitz se retrouve de nouveau confronté à son ancienne vie, inexorablement rappelé à ce qu’il était. Uni au fou et à ses prophéties

« Molly m’avait protégé,  c’était le jalon qui m’indiquait le nouveau chemin que pouvait emprunter ma vie. A présent elle n’était plus, j’avais l’impression de tomber du haut d’une falaise vers mon inéluctable ruine – et d’avoir entraînété mon enfant dans ma chute. »

Dans les deux premiers tomes de cette saga, je me suis confortée dans ce quotidien, au cœur de cette vie protégée dans le château de Flétribois.  J’ai été émue et pleine d’espérance face à la relation entre père et fille. Je me suis laissée transportée, enivrée, subjuguée… Quand soudain tout bascule. Sans crier gare  nous plongeons dans un univers plus sombre. Et dans ce monde qui chavire j’ai espéré que Fitz et Abeille ne se lâchent jamais. J’ai espéré que Fitz et sa maladresse légendaire n’abandonnent pas cette petite fille, un peu bizarre, à laquelle je me suis profondément attachée. Et je me suis plongée dans ces pages avec d’autant plus d’avidité,  dévorant ces mots et ces lignes, maudissant l’auteur de me faire ainsi craindre et espérer à la fois… mais en définitive qu’attendons nous d’un livre si ce n’est de nous transporter dans son monde et de nous faire vibrer de sa puissance. Alors si Robin Hobb n’a plus rien à prouver, elle a pourtant une nouvelle fois su m’enivrer complètement de son univers et de sa plume. Et c’est avec beaucoup de délice que j’ai vibré aux cotés de ces personnages que je chéri tant.

Et la cerise sur le gâteau ce fut de retrouver un vieil ami  qui tel un rêve est venu veiller sur le louveteau de la meute.

C’est donc un deuxième tome réussi dans une série que je continue à dévorer et qui je l’espère vous enivrera tout autant !

Linetje

Du même auteur :

Le Fou et l’assassin : Tome 1

L’assassin Royal : Tome 1 à 6

L’assassin Royal : Tome 7 et 8

Fiche technique : Le Fou et l’assassin – Tome 2 La Fille de L’assassin – de Robin Hobb; Ed. j’ai Lu ; 2016 ;  ISBN 978-2-290-11912-9 ; Prix 8€

 

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :