Batman V Superman : un petit goût amer…

Trois ans que nous l’attendions. Trois longues années à nous abreuver de rumeurs, d’annonces, de démentis, de trailers, de bande-annonces… Malheureusement cette (im)patience n’est qu’en partie récompensée. Trois ans et 2h30 plus tard la super production DC, annoncé comme le film de l’année, nous laisse un goût amer, un « mouais » sur les lèvres qui anéantis l’espérance des fans de la licence….

batman v superman

Dès le début le ton est donné : on revient sur la bataille qui a opposée Superman au Général Zod (dans le précédent film de Snyder Man of Steel) et plus particulièrement sur les conséquences de ce combat titanesque. Les dommages collatéraux (destruction de d’immeubles, des milliers de morts…) sont le fil conducteur du film et reviennent sans arrêt tout au long des 2h30, au point que ça en devienne lassant, réduisant l’Homme d’Acier à un extraterrestre incontrôlable. Lui même en vient à renier ses idéaux et sa volonté de protéger le monde qui l’a recueilli. Fini le super patriote adulé par le monde entier, qu’il a tout de même sauvé ne l’oublions pas. Le scénario en est donc réduit à cet haine de l’étranger avec en première ligne le justicier de Gotham, qui en oublie d’ailleurs au passage sa propre position de hors-la-loi. Alors pourquoi ce film évènement tant attendu ne répond pas aux attentes des fans? À qui doit-on jeter la pierre?

Le réalisateur?

Jetons lui seulement un petit caillou. L’enjeu était de taille et la pression bien réelle. On ne peut reprocher à Zack Snyder d’avoir fait du Zack Snyder avec de belles scènes de combat, des ralentis et des effets spéciaux qui en jettent (rien d’étonnant pour un film de super-héros) notamment sur le combat final malgré un dénouement un peu rapide. Sur l’ensemble du film le déroulement de l’intrigue (déjà peu originale) est plutôt mou jusqu’à la confrontation tant attendu qui réveille notre attention un peu égarée. Mais il annonçait une adaptation libre du Batman The Dark Knight Returns de Frank Miller et s’est perdu dans un prélude de Justice League (entre autres). Il a tellement pris de libertés qu’il en a bafoué certains aspect fondamentaux des personnages. Ainsi le majordome Alfred Pennyworth n’apparait plus du tout comme le domestique de Bruce Wayne mais uniquement comme son acolyte, ou encore Lex Luthor, ennemi juré de Superman, génie scientifique et manipulateur hors-paire se révèle seulement comme un psychopathe assoiffé de pouvoir. Mais la pire reste le non-respect d’une loi fondamentale du chevalier noir : Batman ne tue pas! Quel choc de voir le justicier mitrailler ces ennemis à tout va.

batman-v-superman1

La production?

DC et Warner en première ligne. Tout au long du film on ressent leur frustration dût à leur retard de production face aux studios Marvel qui enchaînent les blockbusters. Ce qui aurait dût être un évènement, la confrontation historique entre les deux icônes de l’univers DC, s’est transformé en une longue bande-annonce des projets de la licence. On aperçoit ainsi plusieurs personnages (Aquaman, Flash, Cyborg), de façon un peu incongrue, annonçant leur propre adaptation sur grand écran. Wonder Woman quant à elle, interprété par la belle Gal Gadot, s’est vu attribuer un rôle plus important pour des raisons inconnues (si ce n’est commerciales). Cela n’enlève rien au plaisir de connaître les futurs adaptations cinématographiques mais trop de « vous verrez ça bientôt » casse le thème principal du film. Sans parler du cliffhanger si prévisible.

Le casting?

batfleck

Bruce Wayne (Ben Affleck)

Principal problème : Ben Affleck en Batman. L’annonce de ce choix avait laissé beaucoup de monde dubitatif, gardant à l’esprit sa piètre interprétation de Dardevil. À l’instar de ses prédécesseurs, ce nouveau Batman ne convainc pas vraiment. Un jeu fade et une corpulence exagérée ne reflète pas le personnage si sombre et torturé que les fans espéraient. Bruce Wayne n’apparaît pas comme le playboy excentrique qui lui permet de cacher son identité secrète, l’acteur interprète de la même façon avec ou sans le costume (qu’il ne porte pas beaucoup soit dit en passant).

luthor eisenberg

Lex Luthor (Jesse Eisenberg)

Le reste du casting ne relève pas le niveau. Henry Cavill, ne pouvant qu’endosser le costume bleu et la cape rouge, nous offre une prestation insipide d’un Superman blasé et placide face à tant d’acharnement contre lui. Loïs Lane, interprété à nouveau par Amy Adams nous propose un rôle réducteur de demoiselle en détresse pour un personnage habituellement si caractériel. La seule prestation remarquable de ce casting reste celle de Jesse Eisenberg qui nous offre un Lex Luthor complètement déjanté. Même si cela ne reflète pas vraiment le personnage il faut lui reconnaître cette prouesse.

Des bons points quand même?

Malgré la déception ressentie à la sortie du cinéma, il faut tout de même admettre quelques point positifs. Ça reste un plaisir d’admirer ses héros de comics sur grand écrans, surtout lorsque le rendu est visuellement si impressionnant. Même si l’intrigue laisse sur sa faim, on ne peut nier la qualité exceptionnelle des effets spéciaux surtout sur ce genre de film avec des combats obligatoirement spectaculaire vu les protagonistes, notamment le grand méchant qui arrive dans la dernière demi-heure (que je ne citerai pas mais que je vous invite à (re)découvrir dans un comics sorti récemment ici).

L’aspect commercial du film avec ces « annonces » de futurs productions est lassant mais procure tout de même une joie, ou du moins une espérance, sur la belle liste de projets, dont certains bien réels. En effet prochainement (enfin cela se compte en années) on pourra apprécier la jolie silhouette de WonderWoman sur grand écran (23 juin 2017), la Force Véloce de Flash (mars 2018), le roi de l’Atlantide Aquaman (juillet 2018) et Cyborg (avril 2020). Et bien sûr un Justice League pour fin 2017.

aquaman+wonder woman+suicide squad

Aquaman (Jason Momoa), Wonder Woman (Gal Gadot), Suicide Squad

En attendant, on pourra apprécier cet été (le 3 août) le Suicide Squad de David Ayer avec un nouveau Joker sous les traits du talentueux Jared Leto. Un film également très attendu au tournant….

En attendant je vous invite à vous faire votre propre opinion sur ce Batman V Superman, fustigé par la presse américaine et qui a reçu un accueil plutôt mitigé en France. Et n’hésitez pas à partager votre avis en laissant un commentaire.

Ludo

Publicités
  1. Il n’y a plus qu’à espérer que Suicide Squad soit plus à la hauteur des attentes.

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :