Double dose de Dark Vador…

Les Seigneurs Sith étaient à l’honneur en ce mois d’octobre (2015) avec la parution de deux comics sur Dark Vador et un roman sur Dark Maul (Prisonnier chez Pocket). Si ce dernier fera surement l’objet d’une prochaine chronique, intéressons-nous plutôt à ces deux comics sortis le même jour (le 7 octorbre) chez deux éditeurs différents : Dark Vador Tome 1 chez Panini Comics et Dark Vador T.2 – La Prison Fantôme chez Delcourt.

dark vador panini delcourt

Panini Comics est devenu en 2015 l’éditeur français des nouvelles parutions de l’univers Star Wars tel qu’il a été redéfini par Disney depuis leur rachat de la licence (dénigrant ainsi l’Univers Étendu), laissant aux éditions Delcourt les anciennes publications (estampillées désormais Légendes) et la collection jeunesse Star Wars Rebels. Arrivée donc dans les rayons Star Wars pour Panini avec ce comics sur le plus célèbre Seigneur Sith :

dark vador paniniL’histoire se déroule après la la Bataille de Yavin IV (An 0) au cours de laquelle les rebelles ont détruits l’arme destructrice de l’Empereur, l’Étoile Noire. Le Seigneur Vador, seul rescapé des forces impériales, se doit de regagner la confiance de son Maître en pourchassant les rebelles. Mais Dark Sidious a des projets secrets et son apprenti, se sentant menacé, va tout tenter pour les découvrir, allant même jusqu’à s’allier à une « rebelle » pour créer sa propre armée. En parallèle, il fait appelle au célèbre chasseur de primes Boba Fett pour découvrir l’identité du pilote de X-Wing qui a détruit l’Étoile Noire et qui semble posséder une certaine maitrise de la Force…

Je n’ai pas vraiment trouvé l’intérêt de cette histoire. On ressent beaucoup trop l’attraction commerciale que dégagent de nombreux détails. Les dessins ne relèvent pas le scénario tellement ils sont fades et inexpressifs. La déception à la lecture de ce tome est à la hauteur de l’égo de l’éditeur. En effet celui-ci annonce, en toute modestie, sur la  page d’introduction « le choix judicieux » de Disney de leur confier la licence. Il se permette même de dénigrer les anciennes parutions et l’Univers Étendu en affirmant être les premiers à proposer une série sur Dark Vador, ce qui est totalement faux. De nombreuses histoires sur le plus célèbre Seigneur Sith ont bien sûr étaient publiés par exemple dans la série Dark Times, Le Pouvoir de la Force ou encore dans la série Le Côté Obscur qui lui consacre 4 tomes.

Extrait Dark Vador (Panini)

Extrait Dark Vador (Panini)

Et plus récemment, on a pu découvrir une nouvelle série publié chez nous par Delcourt (donc estampillé Légendes) totalement dédié à Dark Vador. Le premier tome La Purge Jedi est sorti en avril dernier (2015) et voici le deuxième opus La Prison Fantôme :

dark vador delcourtCela fait quelques mois que l’Ordre 66 a été promulgué et que Palpatine a créé son Nouvel Empire. Des milliers de jeunes cadets se rendent sur Coruscant pour être intégrer dans l’armée impériale. C’est le cas de Laurita Tohm, major de sa promotion, pour qu l’avenir semble prometteur puisque sa première affection doit le conduire sur l’Étoile Noire, l’arme secrète de l’Empereur, sous les ordres du Grand Moff Tarkin. Mais une attaque terroriste visant l’Empereur va changer sa destinée et l’entrainer dans une évasion vers la Prison Fantôme au côté du bras armé de Palpatine, le sinistrement célèbre Dark Vador….

Contrairement au premier tome de la série qui rassemblé quatre récits, celui-ci nous propose un récit complet très intéressant. Au lieu de centrer l’intrigue sur le Seigneur Sith, qui est tout de même un personnage principal, le scénariste, Haden Blackman (déjà à l’œuvre dans le premier tome et sur beaucoup d’autres séries de l’Univers Star Wars), nous propose un récit raconté par un jeune lieutenant de l’armée impérial dont le dévouement à l’Empereur est sans faille. L’intrigue est captivante et originale du début à la fin, ne laissant pas une minute de répit,  et pleine de rebondissements inattendus notamment la scène finale qui laisse ébahi. Certains personnage sont fascinant à l’image du célèbre commandant Gentis (officier s’étant illustré pendant la Guerre des Clones) ou du Moff Trachta. Et bien sûr Dark Vador qui dégage une puissance et une force de caractère impressionnante donnant à cette opus toute sa légitimité, le tout magnifiquement illustré par Augustin Alessio

extrait dar vador delcourt

Extrait La Prison Fantôme (Delcourt)

Vous l’aurez compris, ma préférence va clairement vers la série publié par Delcourt sur beaucoup de point : l’histoire est original et s’inscrit parfaitement dans l’Univers Étendu de la saga en respectant des détails historiques important pour la crédibilité de l’intrigue, contrairement à la publication de chez Panini. Les dessins y sont également pour beaucoup dans la préférence, ceux d’Augustin Alessio (Delcourt) étant plus originaux et plus attrayant, à mon goût. Donc si vous hésitez devant les étales comics de votre librairie en voyant les deux ouvrages côte à côte (ce qui est souvent le cas), je vous conseille fortement le tome 2 de chez Delcourt, vous gagnerez 2€ et passerez un meilleur moment de lecture.

Ludo

Publicités
  1. 15 février 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :