Les seigneurs des tempêtes de Kay Meyers

Savez-vous faire voler un tapis? Pour se faire il vous suffit de vous asseoir dessus. Posez votre main sur le dessin et laissez la fibre monter le long de votre bras. Il faut ensuite savoir jouer avec ses nœuds et réciter les incantations pour qu’enfin il prenne de l’altitude. Le tapis s’immiscera dans votre esprit pour ne faire qu’un avec vous et vous mener là ou vous le décidez.  Je vous l’accorde, pas si simple… Mais c’est parce que Tarik est le meilleur lors des courses clandestines de Samarkand que la frêle Sabatea lui demande de la conduire à travers le désert des djinns jusqu’aux portes de Bagdad.

C’est l’originalité de ce monde qui m’a aussitôt intriguée. Tapis volants, sables du désert, djinns… Au delà de l’amour inconditionnel que je porte à Aladdin et sa mélodie du rêve bleu, je trouvais dans ce monde une originalité peu commune. Fini les grandes forêts et espaces de verdure d’inspiration celtique. Ici c’est le sable du désert qui nous happe, nous fascine et nous offre une autre vision des mondes arabes.

Alors je me suis envolée avec eux, j’ai pris de la hauteur pour parcourir l’intriguant désert des djinns.

livre-le-pays-des-djinns-223

Quand Sabatea l’interpelle pour lui demander de la conduire aux portes de Bagdad, Tarik est d’abord intrigué. Plus personne ne fait ce voyage depuis que les Djinns ont envahi le désert qui sépare Sarmakand à Bagdad. Sur les traces de son père, Tarik s’y était aventuré, ouvrant un chemin de contrebande entre les deux villes. Mais quand Maryam, son amour l’a suppliée de l’emmener avec lui, Tarik n’est jamais parvenu jusqu’à la ville du Calife, et a laissé Maryam dans le sable du désert. Et parce qu’il y a perdu l’amour de sa vie voilà six ans, Tarik refuse de reprendre les routes de contrebande.

C’est donc son frère, l’intrépide Jaunis, qui comme pour prouver sa bravoure part à sa place pour mener la mystérieuse Sabatea à Bagdad. Déjouant les interdits, ils parviennent à échapper aux gardes des remparts pour s’aventurer à l’assaut du désert. Révolté à l’idée de perdre son frère comme il a perdu Maryam, Tarik se lance à leur poursuite.

Passé le coup de l’excitation, j’ai été… déçue. Je n’ai pas cru à ces djinns, ces grands méchants qui finalement sont vaincus un peu trop facilement. Je n’ai pas réussi à être fascinée par ce monde de terreur qu’il décrit. Je suis un peu restée sur ma faim. Peut-être m’attendais-je à autre chose. Une histoire plus sombre, plus torturée. A mon sens, l’auteur n’est pas allé au bout de sa volonté. Il n’a pas réussi à faire ressortir la puissance des sentiments qu’il tente de décrire à travers les événements qui bouleversent Samarkand et Bagdad.  Mais cette analyse relève aussi de mon affinité vers des romans qui exacerbent les sentiments humains dans toute leur complexité.

Mais pourtant ce livre continue de m’intriguer. On s’attache aux personnages, on a envie de les découvrir un peu plus, de savoir le sort auquel ils seront livrés. Résolue à lire une autre histoire que celle à laquelle je m’attendais, je me suis laissée emportée par le monde de l’auteur. Il y a résolument une originalité à son texte. La volonté de se raccrocher à la réalité du monde en l’ouvrant à ce qu’il pourrait être, ce qu’il devrait être si les hommes avaient laissé la magie s’exprimer. Il y a dans le regard que le prince Djinns transmet à Tarik, un monde tel que nous le connaissons, où les djinns ne sont plus qu’une légende pour les enfants avant de s’endormir. Et entre tapis volants, Ifrits des voeux et chevaux d’ivoire, ce monde de magie prend tout son sens. La voila l’originalité de ce livre. Et c’est parce que ce monde déploie une grande singularité, parce que sa lecture en est facile et malgré tout envoutante, que je me suis laissée emportée par l’histoire et que malgré tout j’ai dévoré ce roman.

LineTje

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :