Games of Thrones – L’intégrale 3 du trône de Fer de G.R.R. Martin

C’est avec une certaine avidité que je me suis plongée dans le troisième intégrale du Trone de Fer. Premier tome que je lisais avant d’avoir vue la série télé. C’était donc pour moi une découverte de l’intrigue et une plongée brutale dans tout l’univers de Games of Thrones. Brutale, parce que pour la première fois je ne savais pas ce que l’auteur allait nous réserver, et immédiatement l’histoire m’a pris aux tripes, m’a transportée pour me ronger de l’intérieur.

Le-Trône-de-fer intégrale 3

Le roman commence avec une plongée d’espérance. Tout semblait s’arranger pour les personnages. Arya était en route pour rentrer chez elle, Sansa venait d’être libérée de sa promesse de mariage avec Joffrey, Catelyn avait été pardonnée par son fils, Jon avait réussi à se faire accepter des sauvageons, Daerenys a fui de Qarth

Et pourtant…

Pourtant à chacune des pages, l’auteur nous tient en haleine. Parce qu’il y a trop d’espoirs… Et petit à petit, on sent le vent tourner, une angoisse latente qui monte à travers le cris d’un loup ou la persistance d’un mauvais pressentiment. On ne sait pas trop ni quand, ni comment mais on sent que cela va arriver.

Et quand soudain le coup tombe, que l’espoir disparait, c’est tout notre corps qui chavire avec lui. Parce que l’auteur a la force de nous transporter dans son monde, nous vivons avec eux et sommes accablés de leur sort. Il y a dans ses choix, une forme d’injustice, une rancœur de le voir détruire ceux que l’on soutient. Mais l’auteur est sans pitié, car le monde qu’il créé est plein de doutes et de cruauté, tel que fut notre monde au temps des rois.

Pourtant, l’auteur a un style d’écriture plutôt simple. Il dit les choses parfois crument mais toujours avec efficacité. Sa force réside dans chaque protagoniste. Pour chacun d’entre eux il prend le temps de détailler son état d’esprit, son ressenti, ses ambitions. Et c’est parce que nous connaissons leur  cœur que nous nous y attachons inexorablement. J’admire la façon que Georges R.R. Martin a de construire ses personnages. Chacun possède des espoirs et des aspirations et nous nous surprenons parfois à se prendre d’affection pour celui ou celle que nous aimerions détester. Il a su offrir à tous un caractère humain doté de ses multiples facettes. Et c’est parce qu’il existe en eux un tel réalisme que nous vivons avec eux et évoluons avec passion dans leur monde. Ce fut notamment avec le personnage de Jaime que ce fut le plus marquant : Cet homme hautain et prétentieux, coupable d’adultère et capable d’une tentative de meurtre sur un enfant pour masquer ses pêchés… Et pourtant, au fil des pages, nous le découvrons sous une autre facette. Il devient attachant dans sa relation avec Brienne, drôle dans ses répliques et sympathique lorsqu’il devient victime.

Quant à l’intrigue, elle se dévoile dans les deux derniers tiers du roman. Mais lorsque l’action débute… elle nous laisse démunie.

Lintje

2 réflexions sur “Games of Thrones – L’intégrale 3 du trône de Fer de G.R.R. Martin

  1. Pingback: Games of Throne – L’intégrale 5 du Trône de fer de G.R.R. Martin | Les Singes de l'espace

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s