Les joies du japonais sous GNU/Linux

Ça y est, vous vous demandez encore ce que je raconte ! Et oui, j’ai récemment décidé de me mettre au japonais (c’est l’avantage d’avoir un peu de temps) par le biais de l’auto-apprentissage. Alors rassurez vous je ne vais pas vous faire un cours de japonais, mais plutôt vous présenter quelques outils utiles sous mon OS préféré.
Tout d’abord nous verrons comment écrire japonais au sein de l’environnement Gnome, puis les différentes applications d’apprentissage disponibles sous Ubuntu.

  • iBus (ou l’art des écritures complexes) :

iBus n’est pas comme son nom le laisserai penser un nouveau bus révolutionnaire signé Apple mais plutôt un logiciel charger de basculer la méthode de saisie du clavier permettant l’écriture complexe du japonais, russe, chinois, etc.
Pour l’installer :

sudo apt-get install ibus-anthy

Une fois ceci fait allez dans Système -> Administration -> Prise en charge des langues. Allez dans installer/supprimer des langues et puis sélectionnez le japonais.

 

Après la procédure d’installation des langues selectionnez ibus pour système de saisie du clavier puis redémarrez.

Vous devriez voir apparaître un logo avec un I dans votre systray.

Cliquez dessus pour selectionner Préférences. Rendez-vous dans l’onglet méthode d’entrée, supprimez le français puis selectionnez dans le menu déroulant le Japonais -> Anthy avec la couronne puis faites Ajouter.

Si comme moi vous n’aimez pas encombrer votre systray inutilement vous pouvez décocher cette case.

Voilà vous êtes prêt à tester vos capacités à écrire en kana, pour ce faire ouvrez un éditeur de texte quelconque puis faites Ctrl + Espace vous devriez alors voir apparaître cette fenêtre en bas à droite.

Celle-ci vous permet de configurer précisément votre écriture (choix du syllabaire Hiragana ou Katakana, etc.). Maintenant essayez de taper quelque chose en rômaji comme « uchiyu saru » (singes de l’espace) puis espace, vous devriez alors obtenir quelque chose comme ceci うちゆう さる avec le syllabaire hiragana ou ウチユウ サル avec le syllabaire katakana. Pour arrêter la saisie utilisez le même raccourci clavier Ctrl + Espace.
Et voilà, vous pouvez désormais écrire en japonais dans toutes vos applications favorites. Elle est pas belle la vie ?!
Passons maintenant à l’apprentissage proprement dit.

  • Kanatest :

Alors là il s’agit de mon coup de cœur car cette petite application toute simple permet l’apprentissage des kana (hiragana et katakana) en se faisant interroger sur chaque caractère et sa transcription en rômaji. En plus il est présent par défaut dans les dépots Ubuntu.

sudo apt-get install kanatest

Ce qui après lancement devrez vous donnez :

 

Simple et efficace avec juste ce qu’il faut comme paramètres et notamment la possibilité de constituer une leçon personnalisée (choix des syllabes par l’utilisateur ou en fonction de ses résultats).
Site web : http://clay.ll.pl/kanatest/
Mais il existe des alternatives plus complexes.

  • Anki :

Il s’agit d’un logiciel basé sur le même principe que kanatest avec des répétitions espacées permettant l’acquisition de toutes sortes d’informations. Initialement développé pour l’apprentissage des langues étrangères, il est aujourd’hui utilisé pour toute matière nécessitant une mémorisation.

sudo apt-get install anki

Ce qui après lancement vous donne :

 

Les interrogations se font sur la reconnaissance de texte mais il est aussi possible de faire de la reconnaissance audio ! En fonction de votre réponse la question sera reposé plus ou moins fréquemment. Il est possible de télécharger des paquets partagés par les utilisateurs à travers le monde.

De plus il est possible de se créer un compte permettant la synchronisation de ses progrès lorque l’on utilise Anki sur plusieurs ordinateurs (idéal pour les étudiants en visite chez leurs parents). Bref un excellent outil qui dépasse le cadre de l’apprentissage du japonais.
Site web : http://ichi2.net/anki/

  • Tagaini jisho :

Je conclurais avec cette applications très complète qui constitue un puissant dictionnaire et assistant d’apprentissage du japonais notamment à travers les kanji. Pour l’installer il faut ajouter le PPA suivant :

sudo add-apt-repository ppa:gnurou/ppa
sudo apt-get update && sudo apt-get install tagainijisho tagainijisho-dic-fr

Après lancement :

Cet assistant permet notamment de consulter du vocabulaire avec de nombreuses informations contextuelles, les mots utilisant un même kanji ou encore des animations vous permettant d’apprendre l’ordre des traits des kanji. Il posséde en plus un module d’apprentissage des kanji en flashcard (comme Anki).
Site web : http://www.tagaini.net/

Vous disposez désormais de toutes les cartes pour étudier le japonais dans la joie et la bonne humeur !
Bonne journée !

Publicités

2 réflexions sur “Les joies du japonais sous GNU/Linux

  1. Pingback: Les Singes, l’espace d’un an… « Les singes de l'espace

  2. Pingback: La Planète des singes en ligne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s